×
programme en liste
activer les notes au survol
Auteur inconnu
Intérieur
20 octobre 1968, Mexico
Le paradoxe de Billy
Les balsatoiles
Les lianes
image/svg+xml
XX TIME
AUDREY LUCIE
Todos caerán
Stand by
Abri ou les casanier·e·s de l'apocalypse
Au pied des Montagnes

Auteur inconnu

Anaïs Moreau

Création théâtre (report saison 20-21)

Réserver

Schaerbeek fête la commununauté française de Belgique

Spectacle de cirque

Intérieur

Héloïse Jadoul

Création théâtre

Réserver

Je vous annonce "un oiseau léger"

Installation sonore

20 octobre 1968, Mexico

Pierre Larauza + Emmanuelle Vincent - t.r.a.n.s.i.t.s.c.a.p.e

Création danse

Réserver

Le paradoxe de Billy

Ludovic Drouet

Création théâtre

Réserver

Les mots justes

Crise des migrants ou crise de l'accueil en Europe ?

Une proposition du Théâtre du Tilleul et du Théâtre la Balsamine - Activité pédagogique encadrée

La fameuse invasion des ours en Sicile

Lorenzo Mattotti

Projection gratuite

6 ans et plus

76 minutes

Réserver

Les balsatoiles

Les lianes

Françoise Berlanger

Création théâtre et musique (report saison 20/21)

en partenariat et co-présentation avec Ars musica

Réserver

XX TIME

Toujours de 3/4 Face ! / Sans Grace / In my big fireworks I play to you the final bouquet / forces / tout doit disparaître / ouvrir la voix / Jusque dans nos lits

Création danse, théâtre, installation performative, rencontres, projection documentaire, concert performé

Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary

de Rémi Chayé

Projection gratuite

dès 7 ans

80 min

Réserver

Festival Noël au Théâtre

Llum / Au pied des montagnes/ Ballon Bandit / L'étrange et incroyable histoire de Télémaque

Spectacle jeunes publics

NOUS FAISONS TOUT POUR ÊTRE OUVERTS

Kubo et l’armure magique

de Travis Knight

Projection gratuite

Le Covid Safe Ticket est d'application pour cette séance ( pour les + de 16 ans)

dès 9 ans

101 minutes

Réserver

D festival

Agostina d’Alessandro / Fanny Brouyaux / Claire Huber / Thi mai Nguyen / Jason Respilieux / Oriane Varak

Un coup d’oeil au pouls de la danse contemporaine bruxelloise.

En partenariat avec Le théâtre Marni - Le Senghor Hors Les Murs - Garage 29.

AUDREY LUCIE

notch company-oriane varak

Création danse (report saison 20-21)

Dans le cadre du D Festival

Réserver

Todos caerán

Le Colonel Astral

Création Théâtre (report saison 20/21)

Librement inspiré de Don Quichotte de Cervantès

Réprésentation scolaire, le 21 février à 13h30

Réserver

Stand by

Thi-Mai Nguyen

Création danse

Dans le cadre de Brussels dance!

Réserver

4 bancs/4B REBEL GENERATION

Zakaria Bakkali

Projection documentaire - avant-première

Projet réalisé avec le soutien de la Fondation Roi Baudouin dans le cadre du projet « Unlock your energy ».

Réserver

Wall-e

de Andrew Stanton

Projection gratuite

dès 10 ans

103 minutes

Réserver

Abri ou les casanier·e·s de l'apocalypse

Silvio Palomo et le comité des fêtes

Création théâtre

Réserver

Au pied des Montagnes

UNE TRIBU Collectif

Création théâtre d'ombres (report saison 20-21)

pour tous, à partir de 8 ans

Réserver

L'Homme rare

Nadia Beugré - Abidjan-Montpellier

Danse

dans le cadre du Kunstenfestivaldesarts

Réserver

Azur et Asmar

de Michel Ocelot

Projection gratuite

dès 7 ans

99 minutes

Réserver

Terrain vague - Module 2

None

terrain vague

L’installation Terrain vague, module 2 fait partie d’un dispositif de plusieurs installations visant à mettre en lumière le potentiel poétique de ces « Espèces d’Espaces» que sont les terrains vagues, ces espaces vides, indéterminés, inoccupés, situés en marge des itinéraires habituellement empruntés. Ces lieux hétérotopiques sont source d’une portée fictionnelle et narrative.
Pour re-constituer à leur manière cet espace, Justine Bougerol et Silvio Palomo puisent dans leur pratique respective de plasticien et de metteur en scène. Dans un va-et-vient entre création plastique et représentation théâtrale, Terrain vague prend la forme d’un projet hybride : un espace scénographique se présentant comme un terrain de jeu où se rencontrent les arts visuels et les arts du spectacle, brouillant les frontières entre scène et salle, public et performeurs, personnages et éléments de décor, image et action, visible et invisible.
Le terrain vague est un espace en crise, un entre-deux permanent, un lieu partagé entre construction et démolition, fondation et ruines. Ce paradoxe en fait un lieu perméable et dynamique, espace-temps d’un travail ouvert et collectif, lieu des travaux en cours, du « work in progress »; il donne à voir le présent de l’oeuvre en train de se faire et non sa finition ultime. Sur une cartographie usuelle, les terrains vagues apparaissent en blanc comme de véritables espaces vides; il s’agit de non-lieux. Mais, une fois pénétrée par un promeneur, la zone blanche devient dès lors une zone de seuil: le terrain vague se transforme sous son regard en un paysage doté d’une temporalité ralentie, hors du temps. Le terrain vague se fait alors scène vide d’une imagination vagabondant librement dans une géographie parallèle, dotant plus qu’il constitue le dernier refuge de l’aventure et du rêve dans un monde complètement saturé, cartographié et exploré, rendu nécessairement productif.
En interrogeant le potentiel poétique et fantasmagorique du terrain vague, Justine Bougerol et Silvio Palomo extirpent de notre imagniaire des espaces atemporels et insituables, à mi-chemin entre espace familier et urbain, tiers paysage et ailleurs fantasmé, pour créer des micro-hétérotopies. Le module se contemple comme un morceau de paysage prélevé d’un ailleurs, en légère lévitation, et observable à 360°. Véritable biotope, cet écosystème est autonome et vit indépendamment de l’espace dans lequel il prend place. Son organicité lui confère une dimension autarcique. Cet îlot nous transporte instantanément dans un espace autre: sa topographie impose la mise à distance, une forme d’éloignement qui permet de penser le paysage sans s’y fondre. Être autour, être ailleurs, plutôt que dedans.
Ce paysage offert au regard du spectateur contient une part de fantasme et de merveilleux. Constitué d’interstices, cet espace rendu poreux par sa composition pensée par strates attire par sa profondeur, et par les promesses visuelles et narratives dont il regorge. Sur ce morceau de terre, portion d’un monde sensible, on vient y faire l’expérience originelle du lieu perdu, celui avec lequel l’enfant établit une intimité immédiate, mais dont il se détourne en grandissant.
Le terrain vague peut également devenir une aire de jeux lorsqu’il est habité par des présences humaines. Lors d’interventions performatives, les acteur·trice·s viennent modifier la lecture de l’environnement dans lequel ils vivotent: un point d’eau devient un lac où l’on vient se baigner et faire des concours d’apnée, un bout de mur une falaise que l’on vient escalader, un coin d’herbe une aire de repos pour discuter de choses et d’autres. On reconnaîtra chez ces drôles de figures des promeneurs, des flâneurs, des occupants passagers, ou encore des gardiens présents pour s’assurer du bon déroulement de l’installation.

voir les artistes soutenus par la coopération R.E.M.